4 conditions minimales pour devenir Agile et 4 axes d’ancrage pour maintenir l’Agilité

Posted by | No Tags | Non catégorisé

Qu’est-ce que l’Agilité ? Qu’est-ce qu’être Agile aujourd’hui ? Qu’est-ce qu’un Coach Agile ? Comment devient-on Agile ?…

L’Agilité a émergé officiellement en février 2001 dans l’état de l’Utah[1]. Elle est considérée comme une innovation dans la manière de travailler en équipe, de créer de la valeur focalisée sur le client, de livrer et de s’adapter aux imprévus. Elle est essentiellement basée sur l’auto-organisation des équipes, un esprit totalement Lean, et des démarches d’amélioration continue. Par son caractère systémique et évolutif, elle apporte une flexibilisation significative de la gestion de projet pour la création ou l’amélioration de produit/service, et il a été largement démontré qu’elle est une excellente approche pour créer de la valeur en environnement complexe. La dimension User Expérience[2] est venue très rapidement compléter l’approche Agile.

Ce début officiel de l’Agilité a été le résultat de la convergence d’un ensemble d’approches et de procédés qui se pratiquaient pour la plupart d’entre eux depuis les années 90 essentiellement dans le monde du développement de logiciel (Extreme Programming, SCRUM, DSDM, Adaptive Software Development, Crystal… ).

En février 2001, l’Agilité a démarré officiellement sa vie publique à travers l’ensemble des valeurs et des principes réunis dans ce qui a été nommé le « Manifesto Agile ».

Depuis, l’Agilité est présente sur toute la planète et dans tous les domaines d’activité bien au-delà du développement logiciel ou de l’univers digital.

L’Agilité est donc un mouvement, une culture de création de valeur, une culture d’entreprise et un univers non figé de procédés et de pratiques, animés par l’esprit révélé dans le Manifesto Agile.

Qu’est-ce qu’être Agile aujourd’hui ?

Être Agile est tout d’abord appréhender la complexité (Attention! complexe n’est pas synonyme de compliqué! Por favor ;)). Ensuite, être Agile est le fait d’incarner dans la pratique l’esprit des 4 valeurs et les 12 principes du Manifesto Agile, dans n’importe quel domaine d’activité, non-exclusif de l’univers du software.

Qu’est-ce qu’un Coach Agile ?

Un coach agile est un professionnel qui ayant appréhendé la complexité, pratique l’Agilité, et par son expérience et ses connaissances a une compréhension holistique de l’organisation ou du projet, au-delà de l’équipe projet. Il est apte pour accompagner une organisation dans son introduction à l’Agilité ou dans la continuité ou l’expansion de celle-ci.

Comment devient-on Coach Agile ?

Pour devenir coach agile il est nécessaire de valider les conditions minimales suivantes :

  1. Appréhender la complexité (…et ce n’est pas parce que c’est complexe que c’est compliqué) ;
  2. Comprendre et adhérer au Manifesto Agile, en élargissant les champs dits « software » avec « produit/service » ;
  3. Avoir une bonne connaissance et/ou expérience des procédés Agiles (au moins Scrum et Kanban) et des pratiques UX ;
  4. Avoir une expérience significative dans le domaine de l’entreprise et de la gestion de projet (l’entrepreneuriat, le conseil en organisation, la stratégie, etc) ;
  5. Être passionné par la complexité, le changement, la culture d’entreprise, l’expérience utilisateur et activement apprenant dans ces domaines.

Toute compétence ou fort intérêt relatifs à la sociologie de l’entreprise, l’anthropologie organisationnelle, la création de valeur, le développement personnel, le bien être au travail et les nouvelles technologies, contribueront fortement au savoir être et au savoir faire du coach agile.

Comment devient-on Agile ?

Toute situation peut donner potentiellement accès au devenir agile. L’entrée à l’agilité peut être certainement facilitée par une Direction convaincue et engagée, mais le véritable ancrage ne peut s’opérer que par une symbiose entre toutes les parties prenantes et constituantes de la culture d’entreprise.

Pour devenir agile il est essentiel de confirmer les conditions minimales suivantes :

  1. Appréhender la complexité ;
  2. Comprendre et adhérer au Manifesto Agile, en élargissant les champs dits « software » avec « produit/service » ;
  3. Faire connaissance et/ou expérimenter :
    1. des procédés Agiles pour la meilleure création de valeur (au moins Scrum et Kanban), des pratiques UX (User Experience), la culture du développement de logiciels « Software Craftsmanship », entre autres ;
    2. toute démarche facilitant l’auto-organisation des équipes et l’autonomie des individus (états naturels des systèmes complexes), et la motivation intrinsèque ;
    3. les meilleures pratiques de transmission et de livraison de valeur (par exemple pour l’univers du software: la démarche Devops) ;
  4. Comprendre et agir dans le sens des quatre axes d’ancrage d’une culture agile dans l’entreprise :
    1. Aller vers l’égalité intrinsèque ;
    2. Identifier clairement et partager largement une vision de nouvelle génération (la raison d’être de l’organisation) ;
    3. Faciliter la motivation intrinsèque des collaborateurs (Raison d’être, Autonomie, Maîtrise). Éviter toute démarche de motivation extrinsèque, surtout face aux activités non répétitives ;
    4. Assurer le maintient de la culture d’entreprise soutenue par les 3 premiers axes ci-dessus.

Comment maintient-on l’Agilité ?

  1. En pratiquant les 4 conditions minimales décrites ci-dessus ;
  2. En s’assurant tous les jours, la meilleure progression possible des 4 axes d’ancrage décrits ci-dessus

[1] http://agilemanifesto.org/history.html

[2] Travaux de Don Norman durant les années 1990


No Comments

Leave a comment